Le Poirier sauvage
(2018)
un film de
Satisfaction communauté 81%
Le Poirier sauvage

Le Poirier sauvage

(2018)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 81%
  • 85 notes
  • 53 veulent le voir

Micro-critique star (Gnothi_seauton) :
Gnothi_seauton
(à propos de Le Poirier sauvage)
Sa note :
Le Poirier sauvage “ De la dialectique pour repaître les déboires, les feuillées tombent, le temps fait œuvre. Au bout d'une corde s'agrippe une naïveté égarée. ” — Gnothi_seauton 9 August 2018
Commenter
  • LeaRhoudin
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Le fantôme du père, du cinéma de maître, de la philosophie. Le Poirier sauvage est de ces films qui vous touchent très profond. Palme d'or. ” — LeaRhoudin 19 May 2018
    14 commentaires
    • Gotrek
      commentaire modéré @zephsk Un dialogue, absolument. D'ailleurs il se termine sans "vainqueur" et avec beaucoup d'ouvertures possibles sur nombre d'autres conversations futures.
      8 August 2018 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @Gotrek Oui, il n'y a pas d'"idée" derrière ce dialogue, juste le dialogue. C'est cela qui est merveilleux
      9 August 2018 Voir la discussion...
    • LeaRhoudin
      commentaire modéré @zephsk : @Gotrek lui au moins, il a mis 5 ! Allez un petit effort !
      9 August 2018 Voir la discussion...
  • fancine
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Qui en europe peut s'asseoir a la table de Nuri Bilge Ceylan est lui dire je suis un meilleur cinéaste que toi?absolument personne ! ” — fancine 8 August 2018
    13 commentaires
    • Polo42
      commentaire modéré @fancine Là tu me parles !
      Les dernières fois que j'ai ressenti du Tarkovski au cinéma c'était devant 2049, les derniers Malick et Silence de Marty.
      Quant à Bergman c'était plutôt sur The Square, Killing of a Sacred Deer et bien sûr Phantom Thread.

      Sinon comment tu peux détester à ce point Bayona bordel à couilles :D
      8 August 2018 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré (C'est limite cliché de ma part de dire que The Square ressemble à Bergman d'ailleurs...)
      8 August 2018 Voir la discussion...
    • fancine
      commentaire modéré @Polo42 J'ai aussi pensé a Tarkovski dans 2049 Bergman je suis moins connaisseur mais j'ai adoré le peu que j'ai vu et Ceylan traite les rapports humain avec la même justesse c'est incroyable une tel maturité a 50 ans on croirait voir le film d'un vieux maître
      8 August 2018 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Les maux en liant, et à cœur mon-automne, Ceylan arbore l'errance de la parole, comme autant de feuilles sur l’arbre de la Vie. Summer Sleep ” — blacktide il y a 2 jours
    9 commentaires
    • fancine
      commentaire modéré la mc est absolument fantastique mais la note
      il y a 24 minutes Voir la discussion...
    • fancine
      commentaire modéré @blacktide tu est dur
      il y a 24 minutes Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré Merci @fancine, mais malheureusement, on ne peut pas tous avoir le même ressenti sur une oeuvre ! L'étirement de l'ensemble n'a provoqué que de l'ennui chez moi malgré les propositions thématiques intéressantes ;-)
      il y a 17 minutes Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ C'est bien avec le Temps scellé que Nuri Bilge Ceylan s'entretient encore. Sous l'arbre, il mûrit son oeuvre, jonchée de fruits d'exception. ” — ianov il y a 4 jours
    4 commentaires
    • georges.b1
      commentaire modéré @ianov Encore un film sur un écrivain qui n'arrive pas à se faire publier (comme dans Dovlatov) décidément les artistes maudits sortent de leur goulags!
      il y a 4 jours Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @georges.b1 Pourvu qu'ils ne finissent pas par se pendre...Je pense à ce personnage dans une pièce d'Ostrovski qui dit toutes les vingt répliques " Et si j'me pendais .." ah ah dans la pièce c'est très drole c'est dénis Podalides que j'ai vu jouer ça à la comédie française ))
      il y a 4 jours Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Merci! Encore une fois Ceylan me sidère.
      il y a 4 jours Voir la discussion...
  • Gotrek
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Puits infini de vies admirables pour un film hautement estimable, si dense et profond qu'il faudra des années avant d'en atteindre le fond. ” — Gotrek 8 August 2018
    2 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré J'ai vu ailleurs que tu t'étais intéressé au dialogue entre les deux imams et Sinan ; je ne suis pas sûre que l'iman Veysel n'ait pas le dernier mot, mais ce n'est ma question : je voulais savoir si tu avais remarqué où se situait ce dialogue dans l'économie du film - bon ce n'est pas très important, mais cela aurait été intéressant s'il avait été placé au milieu.
      26 August 2018 Voir la discussion...
    • Gotrek
      commentaire modéré @Anna_K Maintenant que tu le dis c'est bien possible qu'il le soit, c'est une des séquences les plus importantes du film :-)
      26 August 2018 Voir la discussion...
  • Anna_K
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Peut-on, ici-bas, accéder à sa vérité propre ? Et le veut-on vraiment ? Des rencontres édifiantes sur fond de photographie éblouissante. ” — Anna_K 27 August 2018
    3 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré Remarquable en ce sens est la rencontre avec Hatice (qui apparaît sur l'affiche) et qui me rappelle une jeune fille que j'ai bien connue en Iran. Elle pleure de ne pas accéder à elle-même, pleure sans doute son amoureux, mais annonce avec bravade qu'elle va en épouser un autre.
      27 August 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Anna_K "Pleurer de ne pas accéder à soi-même" est une bien belle phrase !
      28 August 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Vilaboa Merci, c'est très gentil ! Pour information : le film passe au Rialto, en VO. Bon, on est pris dans un tel tourbillon verbal que l'on a parfois du mal à apprécier en même temps les angles de vue insolites et les dialogues. Pour moi qui suis à peu près capable de lire des sous-titres en cyrillique (à condition que le film ne soit pas trop bavard :) un film estonien par exemple, j'étais un peu vexée de ne pas tout pouvoir assimiler, à un moment j'avais même envie de crier "grâce" ! En tout cas c'est un film qui donne du grain à moudre ...
      28 August 2018 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Sous les nuages d'octobre, le retour d'un aspirant écrivain dans sa ville natale. Sonate d'automne. ” — Nathanlemec 24 June 2018
    Commenter
  • Gnothi_seauton
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ De la dialectique pour repaître les déboires, les feuillées tombent, le temps fait œuvre. Au bout d'une corde s'agrippe une naïveté égarée. ” — Gnothi_seauton 9 August 2018
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Enfin, Ceylan vacille. De son arborescence filmique, le vertige gagne. C'est la chute. Une corde, sensible, fait le reste : élever le geste. ” — Sanium 4 September 2018
    4 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @Gotrek Pour l'instant je suis bien d'accord, yep. C'est d'autant plus une "surprise" pour moi, n'étant pas tellement adepte du cinéma de Ceylan en général. Première fois que je trouve des approximations dans sa filmo et, ironiquement, c'est ce qui m'a bouleversé
      4 September 2018 Voir la discussion...
    • Gotrek
      commentaire modéré @Sanium Au Masque ils ont parlé d'un film surprenamment assez "humble", un chef-d’œuvre qui s'ignore.
      4 September 2018 Voir la discussion...
    • Gotrek
      commentaire modéré *donc oui je partage ton avis sur les approximations, peu de choses m'ont semblé fabriquées c'est fait avec une grande aisance, une grande liberté dans la façon d'amener les péripéties, de faire avancer le récit (et de développer de nouveaux enjeux, constamment) et tout à la fois une grande maitrise formelle, pour autant sans trop d'effets ni d'emphase (pas de plans interminables soutenus par une musique pompeuse). C'est long par la durée mais très dense je trouve, constamment en mouvement. Du cinéma vivant quoi.
      4 September 2018 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Après maints heurts et détours, le fruit révolté finit par reconnaître l’arbre dont il est tombé et plutôt que de fuir son trou, le creuse. ” — Bosco 26 August 2018
    4 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré Mais précisément, ! Il se résigne à suivre la voie de son père alors qu'il tentait de s'engager sur une toute autre. Non seulement, il poursuit, mais encore il reprend ce que son père lui-même - ce vieux fou charmant mais pathétique qui l'irritait tant - avait abandonné. Ce film est comme le fruit du poirier sauvage: :pas simple, certes beau, plein de saveurs et de goûts, mais biscornu. D'une ample beauté tordue !
      26 August 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Bosco Biscornu, effectivement, derrière un récit faussement linéaire, Sinan rebondit de rencontre en rencontre, enfin, jusqu'à la résignation finale. Reste que les plans de vue sont souvent superbes.
      26 August 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Effectivement. Aller dans un film de Nuri Bilge Ceylan, c’est parcourir entre deux rêves, sous un soleil et des feuillages d’automne, un large village de pierre, de bois et de pisé, aux rues caillouteuses et pentues, semées d’impasses. Fausses routes menant à des rencontres ; égarements conduisant à des découvertes. Une vie, celle de Sinan, découpée comme en morceaux de tissus que l’on coud en ellipses au montage Evénements interrompus, suggestions jetées et délaissées : affirmations, doutes, hypothèses, leurres, digressions, et puis… ces lieux souvent tristes mais saisis -comme les êtres qui les parcourent- en somptueux plans larges. « Tout ce qui est beau est en proie à la rupture », remarque littérairement Sinan. Ceylan abuse de ce procédé de rupture ou d’ellipses -qui, il est vrai, produit chez lui un effet singulier car il intervient souvent ( pas toujours -voir la séquence service militaire toute ellipse elle-même) aux termes de scènes étirées à la manière de longs baisers se terminant par une morsure. Comme tout bon cinéaste, Ceylan vaut surtout par son œil. Il devrait, me semble-t-il, laisser parler plus ses images et moins ses personnages. Sur ce point il rate comme Sinan ses épanchements littéraires. Il est un peu triste de voir une telle capacité de regard poétique se perdre dans le bavardage. Cette manie qu’à notre époque d’étaler partout des idées, de multiplier les indications. Manie semblable à celle qui conduit à parsemer nos routes de panneaux publicitaires ou de signalisation. Mais le grand « paradoxe » de ce film (et c’est ce que manifestent de nombreux plans larges), c’est que la nature, l’univers ( Allah ?), débordent et enveloppent largement les idées ("trop complexes") et les vies toujours trop étroites sinon mesquines, toujours condamnées des personnages. « Soumets-toi » ? La résignation enveloppée de nostalgie et mâtinée de dérision comme d’amertume est en effet le leitmotiv essentiel du film.
      26 August 2018 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Comment un artiste doit-il s’impliquer dans son époque‚ un voyage philosophique limpide‚ doux‚ humain‚ amer, drôle et superbement réalisé ! ” — georges.b1 15 August 2018
    Commenter
  • kimdracula
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Aux achoppements des sentiers, l'éducation mêlée de peines et de charmes suit l'empreinte de pas estompés. Maïeutique de la subsistance. ” — kimdracula 4 September 2018
    2 commentaires
    • Alan_Smithee
      commentaire modéré Joli !
      5 September 2018 Voir la discussion...
    • kimdracula
      commentaire modéré @Alan_Smithee :-) Film d'une grande densité, tant sur la forme que sur le fond, et doté d'un flot de bascule vers ce bouleversement à partir duquel l'on aime tant qu'il nous submerge..
      5 September 2018 Voir la discussion...
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ C'est trop nous demander que d'adopter une démarche si complaisante et un personnage si détestable, figure de la droitisation de la Turquie. ” — A_Nos_Amours 19 May 2018
    5 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré De mon point de vue, c'est un contresens total
      15 August 2018 Voir la discussion...
    • Emia
      commentaire modéré Quel personnage ? Le père ? Le fils ? Le cinéaste ?
      25 August 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Il y a en effet un peu de ça. Je dirais plutôt que Nuri Bilge Ceylan se montre dans ce film, et sans aucune violence, antimoderne.
      26 August 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Tissé noueux, d'évidence, d'évidence. ” — zephsk 30 May 2018
    3 commentaires
    • korogu
      commentaire modéré Ah tiens, tu as pu voir ça où ?
      30 May 2018 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Projo presse
      30 May 2018 Voir la discussion...
    • korogu
      commentaire modéré Habile. J'ai envie de le revoir maintenant. C'est tellement dense. Et j'ai envie de parler turc pour saisir toutes les subtilités tiens.
      30 May 2018 Voir la discussion...
  • greg_movies
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Après Winter Sleep, Ceylan dessine cette fois un tableau automnal de la Turquie rurale. Quelques longueurs, forcément, mais c'est prenant. ” — greg_movies 28 August 2018
    2 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré ... de la Turquie rurale et de la Turquie des petites villes très proches encore des campagnes. Phénomène qui précède et est l'inverse de celui que nous connaissons présentement en France : la rurbanisation, dont le sociologue Le Goff a excellemment parlé dans La Fin du village, Gallimard, 2012. Ceylan filme donc un moment qui va basculer.
      4 September 2018 Voir la discussion...
    • greg_movies
      commentaire modéré tout à fait mais les limites de la MC m'ont forcé à faire ce raccourci ;) Merci pour cette précision !
      4 September 2018 Voir la discussion...
  • DaleCoop
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Ceylan poursuit Andreï et sculpte le temps. 3ème chef d'oeuvre de rang dans lequel il continue de propulser son art. Proprement sidérant... ” — DaleCoop 9 August 2018
    Commenter
  • Thomaschry
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ L'ampleur littéraire habituelle, du père déchu au fils prodigue, achoppe sur une inexplicable réalisation approximative, presque contrefaite ” — Thomaschry 31 May 2018
    Commenter
  • charlescy
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Ceylan écrit une fresque familiale avec une intelligence vive pour nous offrir une fascinante leçon de cinéma. Hors du commun, hors du temps ” — charlescy 24 August 2018
    Commenter
  • AbusDeCine
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Ceylan utilise des zooms soudains et des plans au travers du feuillage, donnant la sensation d’avoir le visage balayé par le vent. Magique. ” — AbusDeCine 3 August 2018
    Commenter
  • cribeyre
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Le nouveau NBC traite de l'échec entrecoupant de très beaux plans/paysages avec ses séquences de dialogues habituels mais en plus rythmé ” — cribeyre 20 May 2018
    Commenter
  • Avastyan
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ des lucioles flottent dans le premier café - toujours, précédent la vie d’une avance fortuite ” — Avastyan 10 August 2018
    Commenter
  • LagenceMagic
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Chemin sinueux, ce conte philosophique sillonne la nature bruissante, et tel Sinan creuse l'émotion au bout de son fluide spleen stupéfiant. ” — LagenceMagic 15 August 2018
    Commenter
  • Hal9000
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Intransigeant, on le sent, avec son propre parcours et son âme, NBC s'élève au stade de l'universel et au rang des plus grands. Puissant. ” — Hal9000 il y a 9 jours
    Commenter
  • Ptc87
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Riche en dialogues et en tableaux poétiques, les difficiles relations familiales sont lentement mises à l’honneur dans une Turquie magnifiée ” — Ptc87 28 August 2018
    Commenter
  • luc_schweitzer
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Malgré quelques scènes bavardes et inutiles et un personnage antipathique, le film reste beau dans la forme et intéressant dans le fond. ” — luc_schweitzer 8 August 2018
    Commenter
  • Emia
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Muré dans l’image sublime, chacun, ici, s’acharne à réaliser son sort, aussi piètre soit-il. Divin. ” — Emia 26 August 2018
    Commenter
  • cinevu
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Ceylan notre philosophe du cinéma. ” — cinevu 27 August 2018
    Commenter
  • HyacintheFont
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Avec cette lente histoire de filiation, Ceylan n'aura pas réussi à toucher mon petit coeur. Quelques moments de grâce perdu dans l'ennui. ” — HyacintheFont il y a 9 jours
    1 commentaire
  • user_1123824
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ Beaucoup trop long à mon goût, le film bénéficie pourtant d'un scénario et d'une mise en scène sublimes. ” — user_1123824 28 August 2018
    1 commentaire
    • aurelienpython
      commentaire modéré Tout m'attirait dans le film, mais la durée me rebutait. Apparemment cela reste rédhibitoire...
      28 August 2018 Voir la discussion...
  • pierbf
    (à propos de Le Poirier sauvage)
    Sa note :
    Le Poirier sauvage “ L’impression d’ensemble est poétique et joliment engagée. Dans le détail il y a des lenteurs et des accélérations difficiles à suivre. ” — pierbf il y a 9 jours
    Commenter

Casting de Le Poirier sauvage

Infos sur Le Poirier sauvage

Réalisé par Nuri Bilge Ceylan

France, Turquie - 3h08
Titre original : Ahlat agaci
Sortie le 8 August 2018

Synopsis

Que nous le voulions ou non, nous ne pouvons nous empêcher d’hériter de certaines particularités de nos pères, comme d’un certain nombre de leurs faiblesses, de leurs habitudes, de leurs tics et d’une multitude d’autres choses. Le glissement inéluctable du destin d’un fils vers un destin similaire à celui de son père est raconté à travers une série d’expériences douloureuses.

Films similaires à Le Poirier sauvage

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - vk-prod-mono-hg7-02 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -