Y Télérama aime beaucoup
Miami Vice - Deux flics à Miami
(2006)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 53%
Miami Vice - Deux flics à Miami Bande-annonce

Miami Vice - Deux flics à Miami

(2006)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 53%
  • 1286 notes
  • 121 veulent le voir

Micro-critique star (Airone) :
Airone
Sa note :
Miami vice - Deux flics à Miami “ Au cœur de cette implacable spirale, Mann cerne avec fascination l'apparat d'un système pour en dégager la mélancolie d'un amour impossible. ” — Airone 28 March 2015
8 commentaires
  • viking
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ C'est con, mais je crois que les choix musicaux de beauf que fait Mann m'ont niqué le film. ” — viking 20 October 2014
    112 commentaires
  • Cladthom
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Mann dégraisse les arcs narratifs au profit d'une exaltation du monde, qui derrière la superficialité cache un des plus beaux films des 00's ” — Cladthom 27 July 2011
    65 commentaires
    • ElmerHunter
      commentaire modéré Regardez ça, Intouchables meets Drive, j'ai ri : http://vimeo.com/35057572
      19 January 2012 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Haha pas mal en effet. D'ailleurs bien mieux que la version originale.
      19 January 2012 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @Cladthom Gnnnnnnn. Je veux pas.
      Moi, je la trouve pas joyeuse du tout cette musique, la mélodie au piano est vraiment tristounette. Elle tranche quand même furieusement avec la salsa juste après.
      La scène suivante, si tu préfères, quand ils baisent sur du Nada Surf ou je ne sais quelle bluette adolescente, c'est moche quand même, non ?
      Et puis, allez, avoue, sans faux-semblants, la scène où il dégoupille la grenade là, pour faire croire que c'est un vrai dur, si c'est Emmerich qui la tourne, tu signes ? Tu cries au génie ?
      Je voulais pas écrire ça.
      On était à deux doigts de l'étreinte, en se balançant un "t'es con toi", les yeux embués de larmes et riant à gorges déployées.
      19 January 2012 Voir la discussion...
  • MaxiPatate
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Le Solitaire se scinde en deux. Mann quitte la fluorescence des nuits urbaines pour côtoyer l’azur et les jolies dindes. Modern trip. ” — MaxiPatate 8 February 2015
    27 commentaires
    • MaxiPatate
      commentaire modéré Je m'en souviens même plus de celui-là...
      15 April 2015 Voir la discussion...
    • Akahige
      commentaire modéré @MaxiPatate Hm, je ne suis pas sûr qu'il quitte "la fluorescence des nuits urbaines" ; je pense notamment aux arrières-plans où sont mis en avant les néons de la ville.
      4 November 2015 Voir la discussion...
    • MaxiPatate
      commentaire modéré @Akahige Oui tu as raison de le souligner. Les décors qu'il utilise pour illustrer ses récits étant souvent de grandes villes plongées dans une obscurité mêlée à des faisceaux de lumières vives, je trouve que le contraste est d'autant plus marqué dans Miami Vice. Surtout que j'avais découvert Thief juste avant. Mais je vois très bien où tu veux en venir et je trouve également cette MC quelque peu maladroite et précipitée.
      4 November 2015 Voir la discussion...
  • ChrisBeney
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Le 21ème siècle cinématographique est né avec "Miami Vice" ” — ChrisBeney 9 June 2011
    26 commentaires
    • CamilleBrunel
      commentaire modéré oui hein on est d'accord. il me semble que certains morceaux changent, notamment vers la fin... mais rien d'aussi bon que la première intro avec l'oeil sur l'écran derrière la silhouette de la danseuse. okay je vais jeter le dvd
      16 June 2017 Voir la discussion...
    • ChrisBeney
      commentaire modéré @CamilleBrunel Je me demande si c'est pas mon ouverture préférée. La première image de film en tête de mon classement des premières images de films
      16 June 2017 Voir la discussion...
    • CamilleBrunel
      commentaire modéré Elle est dans mon top-5 et je ne suis même pas Chris Beney. donc oui, n'ayons pas peur des mots, c'est ton ouverture préférée
      16 June 2017 Voir la discussion...
  • Airone
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Au cœur de cette implacable spirale, Mann cerne avec fascination l'apparat d'un système pour en dégager la mélancolie d'un amour impossible. ” — Airone 28 March 2015
    8 commentaires
    • typhonpurple
      commentaire modéré Le problème de PE dans la filmo de Mann, c'est qu'il ressemble à une resucée de Heat
      28 March 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @typhonpurple Hem, c'est vrai que c'est discutable, j'en garde un très bon souvenir en plus, même si je l'ai vu il y a longtemps... Je vais peut-être lui mettre 3,5, en attendant peut-être mieux après un nouveau visionnage.
      28 March 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @typhonpurple Il y a de ça aussi. Et puis ce n'est malgré tout pas celui dont la réal m'a le plus marqué.
      28 March 2015 Voir la discussion...
  • cath44
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Fascinant Miami où amour, argent ,drogue et cartels brouillent tous les repères. En immersion, engrenages d’une éprouvante infiltration. ” — cath44 28 September 2015
    7 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @bredele si je l'ai vu, très bien d'ailleurs; je vais l’enregistrer car ce soir, je vais regarder la série "les revenants" 2 ...
      28 September 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 je n'ai pas vraiment été enthousiasmée par la saison 1
      28 September 2015 Voir la discussion...
    • Nyantho
      commentaire modéré @cath44 Je l'avais vu à sa sortie, je devais avoir dans les 15 ans, je n'avais rien compris, je n'avais pas aimé, j'étais même passé à côté de ses qualités esthétiques. Je l'ai revu plus récemment, la vingtaine bien entamée et ça a été un gros choc. Je me suis demandé comment j'avais pu passer à côté un aussi beau film. Comme quoi, la maturité du spectateur est aussi importante. A mon premier visionnage, je n'avais pas saisi tous les ressorts de cette infiltration par exemple alors qu'au deuxième, toutes les subtilités du scénario me sont apparues évidentes et j'ai été emporté. Quel film ! Je pense qu'il surpasse même Heat dans la filmographie de Michael Mann.
      15 August 2017 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ “In a real dark night of the soul it is always three o'clock in the morning.”  ” — Nathanlemec 20 March 2014
    14 commentaires
    • Tanji
      commentaire modéré Ce film fait toujours autant réagir!!! Moi je le place certainement dans ma top top lust. J'ai adore!!
      26 March 2014 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré c'est ainsi que Tanji gagna un abonné...
      26 March 2014 Voir la discussion...
    • jenanaipa
      commentaire modéré Je vais devoir le revoir pour pondre ma MC de toute façon, mais pas tout de suite.
      26 March 2014 Voir la discussion...
  • elge
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Avec le 1er degré Melvillien comme 1er commandement, Mann réalise un film noir et élégant qu’il poisse d’un zeste de tragédie des sentiments ” — elge 6 October 2011
    13 commentaires
    • elge
      commentaire modéré @zephsk : désolé, pas certain d'attendre votre "cours magistral" !
      29 December 2011 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Le 1er degré melvillien, plein de sentimentalisme niais, cheveux au vent, de Miami Vice...
      J'abandonne.
      Je crois qu'arrivé à un degré de cécité mentale pareil, l'entreprise d'éducation relève de la gageure. :)
      18 January 2012 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré oui, abandonne
      merci
      19 January 2012 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Indépassable bromance entre flics, striée de séquences électriques et enivrantes. ” — IMtheRookie 12 May 2013
    11 commentaires
    • juliendg
      commentaire modéré Si on prend les films dans leur ensemble, oui. Mais la relation Sherlock-Watson (ou Downey-Law, qui sont très bien) reste justement une des principales raisons de les regarder.
      31 May 2013 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré C'est grâce à Jude ça ♥
      31 May 2013 Voir la discussion...
    • juliendg
      commentaire modéré C'est grâce aux 2. Et à leurs moustaches.
      31 May 2013 Voir la discussion...
  • bredele
    Sa note :
    Miami Vice - Deux flics à Miami “ Quand l'amour bouleverse les enjeux, le polar devient onirique et le flic intègre sombre dans un romantisme glacé. ” — bredele 18 March 2016
    6 commentaires
  • Esenji
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ La caméra numérique claque aussi bien en huit clos de boite de nuit qu'au milieu de l'océan en bateau.Mann a la classe comme ses deux flics. ” — Esenji 18 October 2011
    10 commentaires
    • ElmerHunter
      commentaire modéré Houla oui pardon, je surveillais du coin de l'œil (et surveille encore) une numérisation de rushes en même temps... Tu es beaucoup trop subtil pour un samedi au boulot. (Et on écrit "unfortunately" ;)
      28 April 2012 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Écriture de portable malhabile
      29 April 2012 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Plaid
      29 April 2012 Voir la discussion...
  • typhonpurple
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Avec son récit en ligne de fuite, Miami Vice joue de l’électricité fugace des sentiments pour en tirer une mélancolie existentielle. ” — typhonpurple 24 March 2015
    1 commentaire
    • Airone
      commentaire modéré Très belle MC. Cette mélancolie devant l'impossibilité de cette relation et devant l'instantanéité des échanges attenants finit vraiment par être le point d'ancrage du film.
      28 March 2015 Voir la discussion...
  • clemgeo
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Cette (en)quête tragique passionnante, baignée de nappes électroniques, sublimée par la HD, est douloureusement sous-estimée. ” — clemgeo 18 March 2015
    1 commentaire
    • clemgeo
      commentaire modéré Dommage que ce film essentiel dans la filmographie de Michael Mann et dans le cinéma américain des années 2000 soit tant dans l’ombre imposante de “Collateral”. Je pense qu’il est temps de le réhabiliter.
      18 March 2015 Voir la discussion...
  • JoChapeau
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Grand film romantique et implacable, sur l'amour impossible, la tentation de la fuite et la force du conditionnement social. Chef d'œuvre. ” — JoChapeau 27 April 2014
    3 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Chef d'oeuvre alors que Mann est un tacheron.. Nimp
      27 April 2014 Voir la discussion...
    • JoChapeau
      commentaire modéré C'est vrai qu'à un moment je me suis dit "on dirait un spot nivéa !" et je me suis trouvé intelligent
      27 April 2014 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Tu sais pas hiérarchiser.
      27 April 2014 Voir la discussion...
  • TrueCine
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Implacable et sans concession, ultra radical et visuellement renversant, Mann signe l'anti-Blockbuster ultime, la très grande classe. ” — TrueCine 13 April 2015
    Commenter
  • Fildevo
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Débarrassé de l'esthétique gênante des années 80, Mann livre un polar classe et rutilant qui paraîtra toujours aussi moderne dans 20 ans. ” — Fildevo 17 August 2016
    10 commentaires
    • Fildevo
      commentaire modéré @Sleeper j'apprécie que tu justifies ton pouce rouge mais j'ai grandi dans les années 80 et même si j'ai adoré ça, avec le recul, ça reste la décennie la plus dégueulasse en matière d'esthétisme. J'aimais beaucoup la série mais elle a très mal supporté le passage du temps. Je t'accorde que mon avis sur le jugement futur du film est un peu péremptoire mais j'espère et je pense qu'il vieillira mieux que la série. Après, si t'aimes bien les t-shirts fluo, les vestes léopard, la musique de daube et les permanentes de l'espace, je peux pas t'en vouloir ;-)
      17 August 2016 Voir la discussion...
    • Sleeper
      commentaire modéré @Fildevo allons allons, dans la serie les tshirt n'etaient pas fluos mais pastels, les vestes plutot sobres (generalement grises ou bleu marine) et la fantaisie venait plutot de la coupe et des manches parfois retroussées, la musique etait parfois geniale et j'adore les permanentes (sur les autres)... apres independamment de l'epoque tu ne peux pas leur reprocher leur mauvais gout de mafieux sous couverture, chez tony montana c'etait encore plus laid ^^
      17 August 2016 Voir la discussion...
    • Fildevo
      commentaire modéré @Sleeper ah ah, c'est vrai que cette MC et ses commentaires pleins de mauvaise foi m'ont un peu servi de défouloir (alors qu'il y a eu tellement pire dans les années 80 !), mais ça fait du bien de se lâcher de temps en temps, sans rancune ;-)
      17 August 2016 Voir la discussion...
  • Orangema
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Mann signe une œuvre radicale. Il juxtapose les ambiances, les espaces, désoriente pour mieux désosser Miami et en extirper ses vices. ” — Orangema 20 August 2017
    4 commentaires
  • Fujee
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Beau, intense et romantique, Miami Vice est avant tout une ode mélancolique aux amours de vacances. Les personnages de Mann sont vivants. ” — Fujee 5 April 2015
    2 commentaires
  • FreshBUZZ17
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Entre le polar en béton armé et le trip exaltant, Miami Vice fascine par sa grandeur. Sous forme de chef-d'œuvre, Mann transcende le genre. ” — FreshBUZZ17 31 August 2016
    Commenter
  • ProfilSupprime
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Immersif de nuit, aérien de jour, étincelant à toute heure, Miami Vice réunit thriller badass et romance fusionnelle dans un écrin unique. ” — ProfilSupprime 8 January 2016
    2 commentaires
  • Sanium
    Sa note :
    Miami Vice - Deux flics à Miami “ Derrière la caméra ultra tunée, Miami Vice électrise par son évidente ressource sentimentale. Presque adolescente, totalement renversante. ” — Sanium 24 March 2018
    2 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @Polo42 Elle est pour toi celle-là. Grosse surprise que ce film !
      25 March 2018 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré @Sanium Je suis vraiment content de lire cet avis, surtout aujourd'hui. Le film a plus de 10 ans et personne n'a vraiment le même avis dessus... Il y pas un quelconque consensus autour d'une critique ou au contraire d'une admiration particulière. Les gens qui ne l'aiment pas ne l'aiment pas pour différentes raisons à chaque fois. Et les gens qui l'aiment ont tous un rapport totalement différent. En tout cas c'est un peu ce que ressent à chaque fois que j'en parle avec quelqu'un :)
      Pour ma part c'est vraiment une sorte d'odyssée. Mais pas dans le sens Homérique ou épique du terme. Comme je faisais le rapprochement dans ma MC (qu'on tout à fait ne pas comprendre j'en conviens ^^), j'y vois un Blade Runner contemporain. En fait ça ne m'aurait pas étonné que 2049 prenne cette forme de surréalité permanente. Une sorte de "flottement métaphysique / existentielle". Mais Villeneuve, contrairement à Mann dans ce film, à vraiment cherché la belle image (dans le bon sens du terme pour le coup). Alors que Mann cherche avant tout la sensation. (Même si Gong Li est magnifique...)

      Très heureux que ça t'ait parlé en tout cas ♥
      26 March 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Le bon cinéma de tâcheron qui tache finit par procurer une douce ivresse ouatée, teintée de mélancolie, quand il ne reste plus que ça à voir ” — zephsk 19 January 2012
    12 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Le pire c'est que ma mère écoutait beaucoup Goldman pendant sa grossesse, et qu'il paraît que ça me faisait bien bouger. True story.
      30 May 2013 Voir la discussion...
    • huitetdemi
      commentaire modéré «Âme de l’homme,
      Que tu ressembles à l’eau !
      Destin de l’homme,
      Que tu ressembles au vent !»
      http://www.vodkaster...Notre-histoire/48091
      30 May 2013 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Ben voilà ! Moi C'était Schubert, J.B Lenoir, Janis Joplin et AC/DC. Puis, à trois ans, j'ai porté une prise électrique à ma bouche.
      Tu ne peux tout à fait aimer Mann dans ces conditions.
      30 May 2013 Voir la discussion...
  • rom50
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Pilier d'un cinéma virtuose qui confine à l'expérience sensorielle parfois douloureuse mais où le spectateur se trouve clairement embarqué ” — rom50 6 June 2017
    Commenter
  • mos3n
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ M.Mann capte superbement toute l'essence de la société du XXIème siècle ; où tout n'est qu'argent, superficialité et démesure... Navrant. ” — mos3n 19 January 2012
    16 commentaires
    • hugues.derolez
      commentaire modéré C'est un concept de psychologie cognitive un peu utilisé partout je crois. Disons pourquoi pas. @Mos3n je préfère te re-guider vers les autres mc du film, notamment celle de @Cladthom, où il y a déjà eu du gros débat ; je l'ai pas vu depuis des années et j'aimerais que ma mémoire soit un peu réactivée pour répondre à tes arguments.

      Je trouve pour ma part qu'il suscite l'évocation, la poésie dont on parlait, et incite à la réflexion avec de courts plans, protéiformes, qui transfigurent la solitude des personnages et d'une image numérique délavée, aux couleurs ternes. Ce sont des regards, pour moi notamment Jamie Foxx de nuit je ne sais plus pourquoi, ou le très beau moment où Colin Farrell observe l'étendue de la mer à travers la baie vitrée, cherchant un horizon qui n'existe pas (plus ?). Il contemple donc pas pour moi les travers dont tu parles, il se situe dans un ailleurs, un entre deux entre le chaos du quotidien et la vie de ses personnages, et la possibilité d'une échappatoire (Farrell et Gong Li en vadrouille, incroyable moment du film) mais qui n'existera jamais vraiment. Ce n'est que ça qui l'intéresse.
      19 January 2012 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Cela étant pour défendre Mann une fois dans ma vie @Mos3n, je trouve que parfois dans ce film, il suscite plutôt qu'il n'affirme. Notamment, je l'ai déjà dit, dans les modification du contraste et la fonte du particulier dans le général.
      19 January 2012 Voir la discussion...
    • mos3n
      commentaire modéré @hugues.derolez Soit, je ne nie la valeur de la démarche. Mais il n'empêche que ses infimes parcelles de beauté et d'ailleurs, sont perdues au milieu d'une immensité de 'cinéma quelconque' pour rejoindre @zephsk.
      19 January 2012 Voir la discussion...
  • IAMNOBODI
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ La vélocité des variations du contemporain, dissimulée sous une imagerie superficielle, contient surtout une funèbre impossibilité de vivre. ” — IAMNOBODI 14 May 2016
    1 commentaire
  • Polo42
    Sa note :
    Miami Vice - Deux flics à Miami “ Blade Runner contemporain. Errances à travers le monde moderne, ce lieu fascinant où la poésie du désespoir surgit parfois au coin des rues. ” — Polo42 11 August 2017
    Commenter
  • Martini08
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ C'est le propre du réalisme de muter à la guise de celui qui le filme. Mann le mute vers le naturalisme, en résulte un polar hypnotique. ” — Martini08 28 March 2015
    Commenter
  • musashi1970
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ 2éme vision, le film passe de 0.5 --> 4 étoiles. Mann modernise et iconise sa série télé culte via un suspens intense et palpitant. ” — musashi1970 1 June 2015
    Commenter
  • georges.b1
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Un thriller urbain et nocturne, que M ne peut s’empêcher de détourner au maximum vers un romantisme, voire un trouble métaphysique... ” — georges.b1 19 August 2015
    Commenter
  • Sleeper
    Sa note :
    Miami vice - Deux flics à Miami “ Belles images plombées par un casting assez insupportable et une histoire pas folichonne. Autant revoir la série (bien plus inventive). ” — Sleeper 18 March 2016
    7 commentaires
    • Sleeper
      commentaire modéré @bredele @elge je n'aurais vu personne à la place, mais surtout pas jamie foxx (CF est un peu meilleur mais pas assez expressif/trop poseur pour incarner ce mélange de beauferie, d'élégance et de fragilité psychologique à la Don Johnson)
      18 March 2016 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré @Sleeper Ta description de Colin Farell me convient tout à fait. Jamie Foxx a une image plus lisse, mais son émotion quand sa petite amie est enlevée est tout de même palbable
      18 March 2016 Voir la discussion...
    • Sleeper
      commentaire modéré @elge jamie foxx est probablement capable de jouer l'émotion mais il est justement trop extraverti pour coller au personnage de ricardo... Je commence à croire qu'ils auraient du intervertir les rôles, JF en Sonny et CF en Ricardo. Ou alors carrement faire revenir les memes en vieux pour les confronter à la mutation de ce Miami (fantasmé). Sinon je trouve aussi que tous les roles secondaires (à part peut etre le mechant mais il n'a pas vocation à revenir) n'ont pas la présence ou le charisme de ceux de la série, du coup les petites amies et les effets dramatiques ne m'ont fait ni chaud ni froid.
      18 March 2016 Voir la discussion...

Casting de Miami Vice - Deux flics à Miami

Infos sur Miami Vice - Deux flics à Miami

Réalisé par Michael Mann
Écrit par Anthony Yerkovich et Michael Mann


Allemagne, États-Unis, Paraguay, Uruguay - 2h20 - Film d'action, Thriller, Polar
Titre original : Miami Vice
Sortie le 27 July 2006

Synopsis

Miami... Deux agents fédéraux et la famille d'un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett et son coéquipier Ricardo Tubbs, avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie... Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d'un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l'administratricefinancière du cartel, Isabella, une sinocubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu'en blanchiment d'argent. La séduisante Isabella offre contre toute attente à Sonny une chance d'exorciser ses démons...

Films similaires à Miami Vice - Deux flics à Miami

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - vk-prod-mono-hg7-02 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -